Réaction de l’opposition suite à l’AG à Braives: «Ça suffit, il y a des limites!»

Marc Foccroulle.Marc Foccroulle. – D.R.

Par Hadrien Fleury| Publié le 23/05/2021 à 09:30

Depuis près d’un an maintenant, le personnel communal et les personnes employées via les titres-services ainsi que par le CPAS exigent d’être payés aux barèmes légaux à Braives. Une assemblée générale s’est tenue ce 20 mai, mais n’a pas abouti sur un accord. C’en est trop pour l’élu de l’opposition Marc Foccroulle (B.a.s.e).

« Alors que la majorité ne cesse de répéter que les finances communales sont saines, on ne paie pas les salaires que méritent ces personnes. Cela reflète bien les choix de la majorité. On construit à tout va des nouveaux bâtiments. C’est bien, mais si on ne peut pas payer les gens qui s’en occupent…

Des bénévoles pour les mariages

On vient d’apprendre par Facebook, que la commune va engager des bénévoles pour faire l’assistance lors des mariages. Tout ça pour faire des économies de bouts de chandelle. C’est surréaliste. » « J’invite la majorité à renoncer à certaines politiques et s’il faut les aider, je les aiderai. Ils sont au pied du mur et ils vont devoir assumer leurs choix ridicules. Quand il y a des barèmes, on les applique. Et ce chantage pour les titres-services, c’est honteux. Ça suffit, il y a des limites » s’exclame le conseiller apparenté au PS.

Marc Foccroulle compte bien en parler lors du prochain conseil communal, le 27 mai. « Il est temps que les choses changent. Je ne sais plus ce qu’il faut faire pour que ces gens prennent enfin leurs responsabilités. Moi dans la majorité, il y aurait déjà longtemps que j’aurais démissionné. Qu’est-ce qu’il y a de plus prioritaire que de payer les salaires des gens ? Et encore, on ne leur demande pas de payer de manière rétroactive… Mais, apparemment, respecter la loi, c’est excessif. »


Alors que

–          la majorité ne cesse de répéter que les finances communales sont saines

–          toutes les autres communes ont octroyé les justes barèmes à leur personnel depuis déjà de nombreuses années

–          la majorité persiste à choisir de mener d’autres politiques en faveur des « briques » ;

il est temps que les choses changent

Nous l’avons dit et répété depuis un an : le personnel doit obtenir son dû !

Nous le réclamerons à nouveau au prochain Conseil communal qui aura lieu le jeudi 27 mai à 20H ( à voir sur youtube) car de toute façon, la majorité n’avait à nouveau pas inscrit ce point à l’ordre du jour …


Henri Mouton vient de nous quitter à l’âge de 87 ans.

Parlementaire , 1er Vice-président du Sénat, Henri était avant tout un municipaliste qui aimait sa commune, la Commune de Braives et qui au quotidien souhaitait développer des projets pour le mieux-être des citoyens. Le Ravel, le développement rural qui a permis l’ouverture notamment de maisons de village , l’octroi des permis d’urbanisme par la Commune (et plus par la Région), la crèche du Tilleul à Ciplet, le hall des sports de Fallais, le Parc naturel des vallées de la Mehaigne et la Burdinale, le jardin des plantes à Pitet, les chemins de remembrement pour nos agriculteurs,la station d’épuration des eaux usées sur le site du Velupont à Avennes ( malheureusement abandonnée par la majorité actuelle) , autant d’idées qui se sont transformées en projets concrets et toujours la ! Et toujours surtout en gardant « un bas de laine » dans les finances communales comme il aimait le dire et le répéter. Mais être municipaliste, c’est être attentif aux habitants, attentif aux autres avant soi-même et Henri le faisait avec un sourire qui n’appartenait qu’à lui et que tout le monde gardera en mémoire. Alors Henri: merci, merci pour tout, tu nous as quitté mais Braives gardera à jamais l’empreinte de ton travail, de tes travaux.

Marc

Le Ps de Braives présente ses plus sincères condoléances à son épouse et à sa famille et se rendra au funérarium ce jour à 17h30



Jean Steensels avait été bourgmestre

Home Régions Huy-Waremme Braives – 29-03-2021 à 06:00 – J-L.T. – L’Avenir Lecture 1 min.

Jean Steensels avait été bourgmestre
Jean Steensels est décédé vendredi à l’âge de 71 ans.-Doc

L’ancien bourgmestre socialiste, Jean Steensels, est décédé. Il avait succédé à Henri Mouton, juste avant Pol Guillaume.

On a appris le décès de Jean Steensels, survenu vendredi dernier à l’âge de 71 ans. Cet habitant de Tourinne a été le dernier bourgmestre socialiste de Braives, de 1995 à 2000.

Conseiller communal puis président de CPAS, il avait succédé à Henri Mouton à la tête de la Commune étant donné que ce dernier, devenu sénateur, ne pouvait pas cumuler.

«C’était une personne de grande qualité, souligne Marc Foccroulle, chef de groupe BaSE. Je lui ai succédé au CPAS et on s’entendait bien. C’était quelqu’un qui connaissait très bien ses dossiers.»

Des propos que confirme Henri Mouton. «C’était un grand travailleur administratif qui connaissait ses dossiers sur le bout des doigts. Malheureusement, comme il était haut fonctionnaire à la Communauté (NDLR: il était directeur général adjoint aux affaires pédagogiques), il avait moins l’occasion d’avoir des contacts directs avec la population. Il arrivait très tôt à la maison communale avant de partir travailler à Bruxelles.»

Conscient des difficultés à combiner sa carrière de haut fonctionnaire avec son mandat de bourgmestre, lors du scrutin de 2000, Jean Steensels ne s’était pas représenté. À l’époque, dans notre journal, il tirait le bilan de ses 5 années de mayeur en pointant de belles réussites telles que l’agrandissement de la maison communale, les places de Tourinne et Ciplet ou encore la création du centre culturel.