About marc foccroulle





Braives, le 21 novembre 2021

Concerne : Ajout d’un point du groupe B.A.s.e. au Conseil communal du  29 novembre 2021.

Monsieur le Bourgmestre,
Madame l’Echevine, Messieurs les Echevins,
Madame la Présidente du CPAS,
Madame la Directrice générale,

En application de l’Art. L1122-24 du Code de la Démocratie Locale et de la Décentralisation (Art 12 du ROI), le groupe B.A.s.e. vous demande, par l’intermédiaire de leurs conseillers, d’ajouter le point suivant à ceux initialement prévus pour le Conseil communal du 29 novembre 2021.

Achats groupés de mazout

Le  groupe de B.A.s.e. propose que la Commune et le CPAS prennent l’initiative de lancer un système d’achat groupé de mazout. Chacun le sait le prix de ce combustible ne cesse depuis plusieurs semaines d’augmenter et impacte aujourd’hui fortement le budget des ménages qui par ailleurs subissent dans le même temps l’augmentation du prix de l’électricité et des carburants automobiles.

Nos communes voisines de Lincent et de Wasseiges le pratiquent déjà.

Cette initiative comporte un second avantage car elle permettrait  aussi aux personnes isolées de pouvoir commander des quantités limitées et payer le prix plus avantageux réservé à ceux qui commandent plusieurs milliers de litres en une fois. Braives pourrait aussi ainsi répondre aux attentes de celles et ceux dont les revenus sont les plus faibles.

Proposition de décision : Approbation de la proposition formulée ci-dessus.

Espérant que vous partagez notre intérêt pour cette question, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Bourgmestre, Madame l’Echevine, Messieurs les Echevins, Madame la Présidente du CPAS, Madame la Directrice générale, Mesdames et Messieurs les Conseillers communaux, nos salutations distinguées.

Pour B.A.s.e.,

Marc Foccroulle, Chef de groupe 


Braives, le 21 novembre 2021

Concerne : Ajout d’un point du groupe B.A.s.e. au Conseil communal du 29 novembre 2021.

Monsieur le Bourgmestre,
Madame l’Echevine, Messieurs les Echevins,
Madame la Présidente du CPAS,
Madame la Directrice générale,

En application de l’Art. L1122-24 du Code de la Démocratie Locale et de la Décentralisation (Art 12 du ROI), le groupe B.A.s.e. vous demande, par l’intermédiaire de leurs conseillers, d’ajouter le point suivant à ceux initialement prévus pour le Conseil communal du 29 novembre 2021.

Lancement d’un budget participatif citoyen et associatif en 2022

Le groupe B.A.s.e. propose au Conseil communal de lancer un budget participatif citoyen et associatif en 2022. Ce budget participatif serait proposé aux citoyens, aux associations et comités pour réaliser des projets au bénéfice des Braivois. Un appel à projets serait lancé au travers du bulletin communal au premier trimestre 2022. Le règlement tout comme les modalités de cet appel à projets et le jury qui choisira les projets les plus pertinents seraient définis par un groupe de travail réunissant tous les élus communaux qui le souhaitent et ses propositions seraient soumises à une délibération du Conseil communal.

Nous proposons que les critères retenus pour apprécier chaque projet soient :

  1. Le bénéfice pour la collectivité
  2. La pérennité du projet
  3. Sa contribution au développement durable

Le budget communal prévoirait à cet effet un montant de 20.000 € pour la première édition en 2022.

Proposition de décision : Approbation de la proposition formulée ci-dessus.

Espérant que vous partagez notre intérêt pour cette question, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Bourgmestre, Madame l’Echevine, Messieurs les Echevins, Madame la Présidente du CPAS, Madame la Directrice générale, Mesdames et Messieurs les Conseillers communaux, nos salutations distinguées.

Pour B.A.s.e.,

Marc Foccroulle, Chef de groupe 

Braives, le 21 novembre 2021

Concerne : Ajout d’un point du groupe B.A.s.e. au Conseil communal du 29 novembre 2021.

Monsieur le Bourgmestre,
Madame l’Echevine, Messieurs les Echevins,
Madame la Présidente du CPAS,
Madame la Directrice générale,

En application de l’Art. L1122-24 du Code de la Démocratie Locale et de la Décentralisation (Art 12 du ROI), le groupe B.A.s.e. vous demande, par l’intermédiaire de leurs conseillers, d’ajouter le point suivant à ceux initialement prévus pour le Conseil communal du 29 novembre 2021.

Lancement d’un budget participatif citoyen et associatif en 2022

Le groupe B.A.s.e. propose au Conseil communal de lancer un budget participatif citoyen et associatif en 2022. Ce budget participatif serait proposé aux citoyens, aux associations et comités pour réaliser des projets au bénéfice des Braivois. Un appel à projets serait lancé au travers du bulletin communal au premier trimestre 2022. Le règlement tout comme les modalités de cet appel à projets et le jury qui choisira les projets les plus pertinents seraient définis par un groupe de travail réunissant tous les élus communaux qui le souhaitent et ses propositions seraient soumises à une délibération du Conseil communal.

Nous proposons que les critères retenus pour apprécier chaque projet soient :

  1. Le bénéfice pour la collectivité
  2. La pérennité du projet
  3. Sa contribution au développement durable

Le budget communal prévoirait à cet effet un montant de 20.000 € pour la première édition en 2022.

Proposition de décision : Approbation de la proposition formulée ci-dessus.

Espérant que vous partagez notre intérêt pour cette question, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Bourgmestre, Madame l’Echevine, Messieurs les Echevins, Madame la Présidente du CPAS, Madame la Directrice générale, Mesdames et Messieurs les Conseillers communaux, nos salutations distinguées.

Pour B.A.s.e.,

Marc Foccroulle, Chef de groupe 




Ce n’est pas de gaité de cœur…Mais BAse souhaite que les Braivois comprennent que si construire sans cesse de nouveaux bâtiments communaux est une bonne chose, encore faut-il que le Collège au niveau des finances communales réserve des moyens pour leur fonctionnement et leur entretien et avant tout pour les bâtiments existants dont évidemment nos écoles et le HALL DES SPORTS !C’est une question de choix, c’est une question de priorité!

Il pleut dans le hall des sports de Fallais

Home Régions Huy-Waremme Braives – 03-09-2021 à 06:00 – Jean-Louis Tasiaux – L’Avenir Lecture 3 min.

Il pleut dans le hall des sports de Fallais
Tant qu’il n’y a pas de compétition sportive et qu’il ne pleut pas trop, ça va! Mais à terme, l’état du hall des sports risque d’empêcher la tenue des matchs officiels.Léva
https://125a6120ea34dcd24e4132171e85129e.safeframe.googlesyndication.com/safeframe/1-0-38/html/container.html

Le toit du hall des sports perce. Ce qui pourrait entraîner l’annulation de certaines compétitions. Des réparations s’imposent.

LAVENIR.NETIl pleut dans le hall des sports de FallaisLe toit du hall des sports perce. Ce qui pourrait entraîner l’annulation de certaines compétitions.


Réaction de l’opposition suite à l’AG à Braives: «Ça suffit, il y a des limites!»

Marc Foccroulle.Marc Foccroulle. – D.R.

Par Hadrien Fleury| Publié le 23/05/2021 à 09:30

Depuis près d’un an maintenant, le personnel communal et les personnes employées via les titres-services ainsi que par le CPAS exigent d’être payés aux barèmes légaux à Braives. Une assemblée générale s’est tenue ce 20 mai, mais n’a pas abouti sur un accord. C’en est trop pour l’élu de l’opposition Marc Foccroulle (B.a.s.e).

« Alors que la majorité ne cesse de répéter que les finances communales sont saines, on ne paie pas les salaires que méritent ces personnes. Cela reflète bien les choix de la majorité. On construit à tout va des nouveaux bâtiments. C’est bien, mais si on ne peut pas payer les gens qui s’en occupent…

Des bénévoles pour les mariages

On vient d’apprendre par Facebook, que la commune va engager des bénévoles pour faire l’assistance lors des mariages. Tout ça pour faire des économies de bouts de chandelle. C’est surréaliste. » « J’invite la majorité à renoncer à certaines politiques et s’il faut les aider, je les aiderai. Ils sont au pied du mur et ils vont devoir assumer leurs choix ridicules. Quand il y a des barèmes, on les applique. Et ce chantage pour les titres-services, c’est honteux. Ça suffit, il y a des limites » s’exclame le conseiller apparenté au PS.

Marc Foccroulle compte bien en parler lors du prochain conseil communal, le 27 mai. « Il est temps que les choses changent. Je ne sais plus ce qu’il faut faire pour que ces gens prennent enfin leurs responsabilités. Moi dans la majorité, il y aurait déjà longtemps que j’aurais démissionné. Qu’est-ce qu’il y a de plus prioritaire que de payer les salaires des gens ? Et encore, on ne leur demande pas de payer de manière rétroactive… Mais, apparemment, respecter la loi, c’est excessif. »