Actualités

B.A.s.e. demande MAINTENANT aux élus de la majorité actuelle de faire un choix pour garantir un avenir durable et serein à notre Commune, à sa population et au personnel communal et du CPAS

Depuis bientôt 10 mois, notre Commune vit une crise sans précédent, rarement vue en Wallonie.

Depuis fin janvier, le personnel communal a fait part de son mal-être au Collège communal puis au Conseil communal.

Les syndicats en front commun ont soutenu leurs démarches et leurs actions allant jusqu’à la grève le 17 juin dernier : du jamais vu à Braives !

A cette crise sociale, s’est ajouté une crise politique où aujourd’hui, on nous impose « la Mésentente communale » suite au départ en juin dernier de l’EC de 4 élus CDh et une élue MR qui siègent désormais comme indépendants tandis que le reste de l’EC compte 4 MR et une élue qui s’est déclarée indépendante.

Malgré ces 5 départs, les deux échevins CDh siègent au Collège et sont rémunérés tout comme la Présidente du CPAS CDh. Ils participent aux décisions alors qu’ils siègent désormais comme indépendants. Comprenne qui pourra…

Evidemment, le consensus qui doit régner au sein d’une majorité N’EXISTE PLUS depuis.

Au Conseil communal, nous devons ainsi assister à des critiques répétées ENTRE EUX et même des votes différents au sein de cette Mésentente communale.

Le personnel n’en peut plus et le fait savoir ; lui qui est littéralement pris entre deux feux.

On ne compte plus par ailleurs les burn out, les congés de maladie longue durée, les démissions.

IL EST TEMPS QUE CELA S’ARRETE.

C’est pourquoi, B.A.s.e. demande solennellement à chaque conseiller communal de faire choix, un choix réfléchi qui se fonde d’abord et avant tout sur l’avenir de notre Commune, de son personnel et plus largement de la population braivoise.

B.A.s.e. va donc prendre l’initiative de contacter tous les élus y compris de l’opposition pour connaître leur point de vue car nous sommes déterminés à garantir un avenir durable à notre Commune débarrassée des querelles individuelles qui n’ont pas de place au regard de l’intérêt général dans une Institution publique.

Nous rappelons d’ailleurs à la majorité actuelle les résultats des élections du 14 octobre 2018 : l’EC a perdu 15 % de ses électeurs et a  gardé avec 50,3% des voix, 10 sièges.

MAIS si cette majorité a recueilli 2133 voix, l’opposition en a recueilli 2105  soit un écart d’à peine  28 voix (par comparaison, en 2012, la différence était de 650 voix). Et cela, il ne faut pas l’oublier : tous les électeurs doivent être respectés et en particulier, ceux qui les représentent.

Nous proposerons de repartir d’une page blanche pour discuter avec tous ceux qui rejoindront notre initiative qui se veut constructive pour offrir : un nouveau projet de développement de notre commune pour les Braivois et avec les Braivois.

Ce nouveau projet pour notre Commune reposera sur les 4 principes suivants :

  • L’adoption d’une nouvelle vision pour la période 2020-2030 au travers d’une feuille de route forte qui, après débats au Collège et au Conseil communal, sera transposée en Déclaration de Politique Communale début 2021 .Tous les projets seront estimés sur le plan budgétaire et de manière pluriannuelle en intégrant les projets existants ET en impliquant l’ensemble des conseillers communaux ;
  • le développement de notre commune sera envisagé en préservant son caractère rural (plus question d’un horizon « 12.000 habitants » ni d’étalement rural des constructions sur 600 m2 de terrain) tout en recourant à la supracommunalité chaque fois cela s’avérera nécessaire pour le bien-être de notre population ;
  • priorité sera aussi désormais donnée dans la gestion communale à l’Information, la Consultation, la Concertation et la Participation citoyennes et inclusives  
  • l’adoption d’une Charte de gouvernance notamment pour impliquer réellement le personnel communal et du CPAS dans le développement des projets, pour garantir des recrutements objectifs, pour une gestion réellement collégiale de la Commune et qui ne repose plus sur une accumulation de dossiers menés individuellement, pour une communication interne et externe collective…

Nous voulons donc débattre d’une nouvelle Déclaration de Politique Communale pour laquelle les éléments suivants sont une priorité pour B.A.s.e. :

  • la résolution complète des problèmes qu’ont rencontré les membres du personnel (en intégrant un programme d’actions post-Covid via notamment le télétravail)
  • la révision du projet de maison de village de Ciplet après concertation et une consultation populaire
  • la révision du RCU et une réflexion sur la gestion de notre aménagement du territoire (anticipation du développement de lotissements)
  • Accorder une attention particulière à notre enseignement communal (plan d’actions concertées avec les directions d’école) et notre crèche
  • l’élaboration d’un maillage de réseau de voies lentes et d’un plan trottoirs et ce au départ des besoins d’accessibilité aux écoles, crèches, administration communale et du CPAS, Poste, Funérarium…et avec l’avis de toutes les instances représentatives
  • une nouvelle dynamique pour le CPAS avec une brochure d’informations sur les aides auxquels ont droit nos citoyens et une analyse des services existants
  • une véritable politique de logements publics (aujourd’hui Braives compte zéro logement public)
  • des actions pour la gestion des eaux usées et présentation dans chaque village de l’évolution du projet de station d’épuration et de ses effets dans les différents villages
  • une amélioration significative des moyens consacrés à la propreté dans nos rues
  • un projet d’éolienne citoyenne
  • un budget participatif citoyen à hauteur de 70.000 € sur deux ans
  • l’octroi d’un chèque-sports pour les jeunes Braivois
  • la révision du système des subventions aux associations
  • un véritable support au Centre culturel
  • le développement d’un projet global de réaménagement du centre de Braives
  • la dynamisation de la zone artisanale avec la création d’un espace de co-working
  • l’ouverture du Bulletin communal à la parole de tous

Préalablement, cela nécessitera le report de l’adoption du budget 2021 inscrit au Conseil communal du 21 décembre et la réalisation par la Région d’un audit général (de la gestion et des finances) de la Commune, du CPAS et des asbl para-communales.

A l’issue de ce travail, nous apprécierons les possibilités de majorité alternative à proposer aux Braivois.

Si notre initiative devait échouer, nous saisirons la Région wallonne pour demander la prolongation de la mise sous tutelle instaurée en juin dernier car elle arrive à échéance le 23 décembre prochain tout en demandant un audit général (de la gestion et des finances) le plus rapidement possible en transmettant tous nos constats sur les faits et les dysfonctionnements dont nous avons pu prendre connaissance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.