Braives, le 3 décembre 2018

Conseil communal du 3 décembre 2018

L’équipe de B.A.s.e. (Braives Autrement sociale et éco-responsable) souhaite que l’Entente communale tienne désormais compte de ses propositions et de ses avis au Conseil communal

Le journal « L’Avenir » titrait le 15 octobre dernier : « l’EC perd 8% et garde avec 50,3% des voix, 10 sièges ».

Mais si on regarde de plus près les résultats en nombre de voix, on s’aperçoit en plus que si la majorité a recueilli 2133 voix, l’opposition en a recueilli 2105  soit un écart d’à peine  28 voix (par comparaison, en 2012, la différence était de 650 voix).

Qui a donc perdu, gagne quand même.

Il a donc été très difficile d’expliquer aux Braivois que, malgré leur volonté de changement (puisque l’EC perd 15% de ses électeurs), le résultat en termes de sièges n’en a pas été influencé.

L’opposition compte toujours 7 sièges avec pourtant 49,7 % des voix !

Impériali, cette clé de répartition électorale au contraire de la clé d’Hondt, est la cause de ce résultat en sièges : on peut le regretter car elle ne reflète pas véritablement le vote des Braivois, le 14 octobre dernier.

Elle favorise en effet le parti qui a obtenu le plus de voix : par comparaison la clé d’Hondt aurait donné un résultat de 9 sièges pour l’Entente communale et 8 sièges pour l’opposition dont 5 pour BAse.

Mais cela étant, il va falloir en tenir compte pour les six prochaines années.

Car  nous estimons qu’il n’est plus possible pour l’Entente communale de gérer seule la Commune de Braives : il faudra désormais prendre en considération l’avis et les propositions que nous formulerons tout au long de la législature.

Dans un contexte de croissance démographique qui va en plus exiger une vision et une gestion à long terme de notre Commune, l’équipe de B.A.s.e souhaite dès lors qu’une priorité soit donnée aux politiques suivantes :

– faire de la participation et de la concertation, un élément majeur de la future gouvernance communale : le projet de maison multi-services à Ciplet pour lequel nous réclamons la consultation des Braivois sera un premier test pour la majorité communale que nous suivrons de près ;

améliorer l’entretien général de la Commune avec une attention particulière pour nos cimetières : nous souhaitons que désormais les ouvriers communaux puissent consacrer leur temps de travail à une réelle amélioration de l’entretien des espaces publics ;

– améliorer la mobilité avec des dispositifs, même en test, pour réduire significativement la vitesse dans nos villages et durant la législature, l’adoption d’un plan « trottoir» qui permette le plus grand nombre de liaisons possibles avec nos écoles et les bâtiments publics communaux ;

les inondations : adopter un véritable plan de lutte efficace contre les inondations avec une évaluation des dispositifs mis en place ;

pour nos artistes, réfléchir au départ du Centre culturel à la mise en place d’un     « Village des artistes à Braives » ;

pour nos artisans, nos indépendants et PME, prendre des mesures de soutien notamment au travers de l’îlot d’entreprises et d’un espace de co-working pour favoriser l’emploi local ;

la solidarité entre Braivois : réaliser au départ de la Commune des achats groupés et des logements publics,

– donner aussi une identité historique à chacun de nos villages en préservant et en mettant en valeur notre patrimoine ce qui permettra un tourisme rural et diffus en soutien à nos gîtes ruraux, à nos restaurateurs et à nos producteurs locaux,

créer une ferme communale pour produire une alimentation de qualité pour nos écoles et nos ainés et organiser un marché des produits du terroir à Fumal,

– adopter enfin  un ensemble de mesures environnementales pour améliorer réellement la qualité biologique de la Mehaigne.

Toutes les politiques envisagées sur cette législature devront faire l’objet d’une évaluation budgétaire préalable pluriannuelle (et nous pensons par exemple au coût exorbitant pour le projet de Ciplet) pour éviter à Braives qui a le plus haut taux de taxation communale, un naufrage financier. 

Je tiens enfin, au nom de B.A.s.e., à remercier les 917 électeurs (soit plus de 20% des électeurs) de nous avoir  fait confiance !

Les candidates et les candidats de B.A.s.e. tiennent enfin à saluer la courtoisie et le fair-play dont ont fait preuve les autres candidats des différentes listes en présence durant la période électorale.

Je vous remercie de votre attention.

Marc Foccroulle

Chef de groupe



B.A.s.e. soutient cette initiative du SPF Santé

Ce dimanche 14 octobre en vous rendant à votre bureau de vote, vous pouvez également accomplir un geste qui peut sauver des vies !

En effet, 400 communes vous offrent la possibilité de vous inscrire comme donneur d’organes !

Dès lors, le 14 octobre, en allant voter, pensez à poser un acte citoyen : devenez donneur (-euse) d’organes.

Consultez la liste des communes participantes sur le lien suivant:

 





« Comme ancien instituteur aux écoles communales de Braives et actuellement directeur d’école fondamentale, mes priorités seront l’enseignement et la petite enfance. Aider tous les Braivois dans leur vie quotidienne en renforçant leur pouvoir d’achat me semble être essentiel en ces temps difficiles. Rendre chaque habitant de notre belle Commune acteur de son futur par une participation citoyenne communale, voilà mon engagement » Osons le changement ! »


« Ainée des candidats de la liste de B.A.s.e., j’accorde une importance toute particulière aux besoins des aînés en donnant priorité aux liens entre les générations. Avec B.A.s.e. et avec votre soutien, je m’engage à ce que notre Commune soit plus attentive à la santé des Braivoises et des Braivois »


« Je suis conseiller communal depuis novembre 2008 et impliqué depuis le début de mes mandats communaux dans l’ASBL SEM. Vous me verrez, dès que mes loisirs me le permettent, de me voir sillonner les rues de la commune et des environs sur des motos d’une autre époque que j’entretien et je restaure ; ma façon à moi de perpétuer le patrimoine, un sujet m’intéressant et fort délaissé. Après 10 ans d’action au sein du Conseil Communal, j’espère cette fois, grâce à l’équipe soudée que nous formons avec mes colistiers de Base, intégrer un groupe majoritaire pour gérer Braives autrement»